06.17.01.55.11

L'IDENTIFICATION: UNE OBLIGATION ?

Ce que dit la loi

L’identification des chiens et des chats est obligatoire préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux.
L’identification est à la charge du cédant. Que l’animal soit acquis auprès d’un éleveur, d’une association, d’une animalerie ou encore d’un particulier.
En dehors de toute cession, l’identification est également obligatoire pour les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012.
Le propriétaire ou détenteur d’un animal enregistré au fichier national d’identification est tenu de déclarer auprès du gestionnaire, I-CAD, le décès de l’animal et les changements d’adresse ou de propriétaire.

L'avantage de l'identification

C’est un geste de respect pour son compagnon qui lui donne une identité. Il s’agit du meilleur moyen de retrouver son chat s’il se perd, ou de prouver qu’il vous appartient en cas de vol ou de litige. 

Le chat circule librement. Le chat domestique se mélange aux populations de chats libres. Ces derniers font l’objet de captures, de stérilisations et parfois d’euthanasie. L’identification permet alors d’identifier les chats domestiques des autres.

Le détenteur d’un animal a des devoirs à son égard. En cas de maltraitance, il est passible des peines prévues à l’article L521-1 du Code pénal.

Tatouage ou puce électronique ?

Le tatouage se fait généralement dans l’oreille droite. Comme il demande une anesthésie générale, on profite souvent de la stérilisation à l’âge de six mois, pour tatouer son chat. Il présente l’avantage d’être immédiatement visible.

La puce électronique est placée juste sous la peau, dans la gouttière jugulaire gauche (à la base du cou). Cette intervention est rapide, indolore et ne nécessite pas d’anesthésie. Elle ne s’altère pas avec le temps, et elle est infalsifiable. Les vétérinaires, les refuges, les services de fourrière, la police, et les pompiers disposent d’appareils permettant de lire ce numéro d’identité et d’interroger les fichiers des identifications des pays européens pour retrouver les propriétaires des animaux égarés.

Voyager avec son chat au sein de l'Union Européenne

L’animal doit disposer:
■ d’une identification par puce électronique, pour les animaux identifiés à partir du 3 juillet 2011. Ceux qui ont été tatoués avant cette date peuvent continuer à voyager au sein de l’Union Européenne à condition que le tatouage soit clairement lisible ! Au demeurant, si votre animal est identifié par puce électronique, il est également prudent de le montrer à votre vétérinaire avant le départ, afin de s’assurer que celle-ci soit bien lisible.
■ d’un passeport délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente (en France, un vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire), attestant de l’identification et de la vaccination antirabique de l’animal.
■ d’une vaccination contre la rage, en cours de validité : lors du passage de la frontière, il doit s’être écoulé plus de trois semaines depuis la toute première vaccination, et moins d’un an depuis le dernier rappel. Le chat doit déjà être identifié lorsqu’on le vaccine contre la rage.

Fermer le menu