06.17.01.55.11

Le rythme des repas

Le chat est un grignoteur. Il mange très peu à la fois mais va très souvent à sa gamelle qui devra idéalement être laissée à disposition, de jour comme de nuit. Pour ces raisons, l’alimentation à base de croquettes sera plus facile à mettre en place, d’un point de vue pratique et sanitaire, que l’alimentation ménagère. Plusieurs repas à heures fixes peuvent également lui être donné. Il saura les réclamer en cas de retard.

La quantité

Les chats régulent généralement d’eux-mêmes la quantité de nourriture qu’ils ingèrent. Cependant, certains chats (castrés ou peu actifs, vivant en appartement) ont tendance à se suralimenter et donc à prendre du poids et cela plus par ennui que par faim. Si votre chat est plutôt du genre ‘glouton’, il est préférable de lui donner plusieurs repas par jour et ne pas laisser sa nourriture à disposition en permanence. Vous pouvez également lui proposer un aliment allégé donc moins calorique et plus riche en fibres. Il mangera de plus grosses quantités et sera plus facilement rassasié, sans pour autant grossir.

Le lieu des repas

La prise des repas doit se faire  dans un endroit calme et propre où le chat ne sera pas dérangé, donc surtout pas à coté de sa caisse à litière. Le chat est un animal très propre : soit il refusera de manger, soit il n’utilisera pas sa caisse et fera ses besoins ailleurs. Il est également très sensible aux odeurs, il faut donc laver régulièrement ses gamelles.

Croquettes ou pâtée ?

Chacune de ces nourritures comporte des avantages et des inconvénients. La meilleure alimentation sera celle qui convient à votre chat en fonction de ses goûts, de ses besoins alimentaires mais également à vous selon votre budget. La plupart des maîtres de chats mixent les deux types de nourriture.
L’important sera d’opter pour une nourriture de qualité et répondant aux besoins nutritionnels de votre chat. Que ce soit pour la pâtée ou les croquettes, ces nourritures industrielles peuvent être élaborées avec des ingrédients plus ou moins intéressants d’un point de vue nutritionnel. Malheureusement, le seul critère du prix n’est pas suffisant et seul un examen attentif des étiquettes vous permettra de faire le bon choix.

Les croquettes:

Les croquettes ont deux intérêts :
■ elles sont peu chères (moins que la pâtée).
■ elles sont sèches donc très faciles à stocker. Elles peuvent  ainsi être laissées toute la journée à disposition sans risque de les voir s’oxyder.
Inconvénient: comme elles ne contiennent que très peu d’eau (autour de 10%), les croquettes peuvent entraîner des risques de déshydratation pour votre chat lorsqu’elles sont utilisées en régime unique (il faut veiller dans ce cas à lui laisser une source d’eau à disposition).

La patée:

Qu’elle soit sous forme de boîtes, de barquettes ou de sachets, elle présente l’atout majeur de contenir une grande quantité d’eau (de 70 à 80 %). Votre chat peut donc s’hydrater tout en mangeant ce qui contribue à diminuer les risques de problèmes rénaux ou urinaires. Ce régime peut donc être un atout en cas de forte chaleur et pour les chats présentant des risques de déshydratation (notamment les chatons, les chats âgés et les femelles allaitantes).
La texture de la pâtée mais aussi son odeur généralement plus forte, la rendent aussi souvent plus appétissante pour les félins. La pâtée est donc à conseiller donc si vous avez un chat difficile. D’un point de vue nutritionnel, la pâtée serait plus pauvre en glucide que les croquettes (du moins pour les marques de croquettes bas de gamme, qui peuvent contenir beaucoup de maïs ou de soja) et conserverait davantage les vitamines.

L'herbe à chat

L’herbe à chat permet à votre chat de satisfaire son besoin en végétaux. Elle a des vertus digestives et peut être très utile pour les chats qui vivent en appartement. Il existe dans le commerce des barquettes déjà prêtes qu’il suffit d’arroser. Elle est aussi facile à cultiver et vous pouvez faire pousser de l’herbe à chat dans vos jardinières, sur votre terrasse, votre balcon ou dans votre jardin. Cela évitera à votre chat de s’attaquer à vos plantes vertes, qui peuvent être toxiques et même mortelles.

Elle favorise la régurgitation des boules de poils. Lorsqu’il fait sa toilette, votre chat ingère beaucoup de poils. Ceux-ci peuvent parfois former des boules qui s’accumulent dans l’œsophage ou dans l’estomac. Si elles ne sont pas éliminées, ces boules peuvent entraîner une anorexie, des vomissements de sucs gastriques et conduire à des occlusions intestinales. En mangeant de l’herbe, votre chat facilite la régurgitation des poils. Le brin d’herbe va s’enrouler autour des boules de poils et l’ensemble est plus facile à recracher. En mangeant de l’herbe, le chat trouve également certaines vitamines qui ne sont pas forcément présentes dans son alimentation de carnivore. 

Pas de "restes" de table ni de sucreries

Le chat n’est pas un être humain et ne doit pas être alimenté comme nous, ou pire, avec nos restes. Cela risque de déséquilibrer son régime alimentaire, de le faire grossir votre chat, de l’inciter à réclamer en permanence, et de le faire bouder son aliment quotidien.

L’élimination de toutes sucreries de l’alimentation du chat doit être une règle absolue. Cependant, vous pouvez tout à fait lui offrir une friandise pour chat de temps en temps.

Vérifiez la température de la pâtée

Les aliments ne doivent pas sortir du réfrigérateur, ni être trop chauds. A part pour les croquettes sèches, la nourriture ne doit pas être laissé plus de trois ou quatre heures à disposition du chat.

Fermer le menu