Un animal territorial

Contrairement au chien, le chat est un animal territorial et tient à celui-ci comme à la prunelle de ses yeux. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, le chat a besoin de repÚres.

La taille du territoire dĂ©pend de son statut physiologique. Un mĂąle entier peut arpenter plusieurs kilomĂštres carrĂ©s de territoire alors qu’un mĂąle stĂ©rilisĂ© se contentera d’une surface beaucoup plus rĂ©duite. Une femelle semble avoir un territoire plus rĂ©duit qu’un mĂąle entier. Une femelle stĂ©rilisĂ©e sera plus sĂ©dentaire.

Le marquage olfactif

Pour dĂ©finir son territoire, le chat effectue un marquage. Il dĂ©pose des marques olfactives ou phĂ©romones qui vont lui permettre de baliser son territoire, de signaler sa prĂ©sence, d’attirer le sexe opposĂ© durant les pĂ©riodes de reproduction et d’inhiber les ardeurs sexuelles des autres chats mĂąles si ledit territoire appartient dĂ©jĂ  Ă  un mĂąle non castrĂ©. Le marquage est rĂ©alisĂ© grĂące Ă  ses griffes. Des glandes situĂ©es entre les coussinets envoient toutes les informations nĂ©cessaires sur le chat. Ce marquage peut ĂȘtre fait soit:
■ Ă  l’extĂ©rieur: sur les troncs d’arbres, les piquets en bois ou les souches 
■ Ă  l’intĂ©rieur: sur les chaises, le canapĂ©, les pieds de meubles ou la tapisserie.
Le marquage peut Ă©galement ĂȘtre effectuĂ© par le frottement de sa tĂȘte sur un objet ou une personne. LĂ  aussi, il dĂ©pose des substances odorantes contenues dans les glandes destinĂ©es Ă  cet effet. Un chat qui se frotte Ă  vos jambes ne fait donc pas que des cĂąlins, il explique aux autres chats que vous lui appartenez !


Les jets d’urines sont aussi courant chez le chat non stĂ©rilisĂ©. Si ils ne sont pas gĂȘnants en extĂ©rieur, ils le deviennent Ă  l’intĂ©rieur de la maison car ils sont malodorants.

Le chat reconnaĂźt son odeur sur un territoire donnĂ©. Il est rassurĂ©, sĂ©curisĂ© et peut se laisser aller librement Ă  ses occupations prĂ©fĂ©rĂ©es sans souci. Le marquage assure son organisation. En effet, un chat emprunte presque toujours les mĂȘmes chemins pour se rendre d’un point A Ă  un point B. Celui-ci n’est d’ailleurs pas toujours des plus logique pour les humains. Il n’est pas toujours le plus direct, le plus simple. Le chat est un animal plein de mystĂšres. Il est donc important de conserver les marques olfactives pour les chats d’appartement, car dĂ©jĂ  soumis Ă  l’enfermement, s’il est empĂȘchĂ© de marquer son territoire, il risque de devenir anxieux. Proposez lui un griffoir (arbre Ă  chat, paillason) et Ă©vitez de nettoyer trop souvent les meubles sur lesquels il se frotte afin ne pas trop le perturber.